| 
 

 AHMED-BEN-MOUSSA-EL-HASSANI-MOULEY-KERZAZ

   





: 23
: 14/07/2008

: AHMED-BEN-MOUSSA-EL-HASSANI-MOULEY-KERZAZ    14, 2008 10:09 am

ORDRE RELIGIEUX DES KERZAZYA OU AHAMMEDIIN
fond par le Chrif
AHMED-BEN-MOUSSA-EL-HASSANI-MOULEY-KERZAZ
(1608 de J.-C. 1016-1017 de lHgire(1))
Sid Ahmed-ben-Moussa-el-Hassani appartenait la
grande famille des Idrissites, qui est celle de lempereur du
Maroc et du chef de lordre des Tabya.
Il naquit Kerzaz, oasis au sud-ouest de Figuig, vers
lan 1502 de J.-C. (907-908 de lH.) et y mourut lge de
108 ans, aprs une vie exclusivement consacre aux exercices
religieux les plus austres.
Il avait embrass avec ardeur les doctrines mystiques des
Chadelya, et tait moqaddem de cet ordre, quand, la suite de
jenes prolongs et de nuits passes en prires, il eut des extases
et des visions, dans lesquelles Dieu lui ordonna de btir un monastre
et lui rvla le dikr quil devait donner ses disciples.
Sid Ahmed-Moussa, dit la tradition, consulta ses matres
spirituels, parmi lesquels se trouvaient le clbre Si
Ahmed-ben-Youcef-er-Rachedi-el-Miliani, mort en 1526 de
J.-C. (932-933 de lH.), et le non moins clbre Sid Ahmedben-
Abd-er-Rahman-es-Saheli, dont le tombeau et la zaoua,
situs 70 kilomtres sud-ouest dAn-Char, prs de lOued-
Guir, sont rests lobjet de la vnration des fi dles et le but
de trs nombreux plerinages.
____________________
(1) On dit aussi Kerzazin ; cette expression, bien que trs usuelle, est
moins correcte.
343
Ces saints personnages ayant engag Sid Ahmed-ben-
Moussa obir la volont de Dieu, clairement manifeste
dans ces songes, celui-ci fi t connatre sa mission, et enseigna
le Dikr qui lui avait t rvl.
De trs nombreux miracles(1) affi rmrent bientt, aux
yeux de tous les Musulmans, lauthenticit des rvlations
reues par Sid Ahmed-ben-Moussa, et le nombre des adeptes
ne tarda pas devenir considrable.
Les doctrines de lordre de Sidi Moussa sont identiquement
les mmes que celles des Chadelya. On y observe les
mmes principes fondamentaux, les mmes rgles, les mmes
recommandations que chez tous les Soufi s en gnral :
lobissance passive et absolue au chef de lordre et ses reprsentants
; le renoncement complet aux biens de ce monde,
la retraite, loraison continue, sont prescrits aux Ahammediin,
peu prs dans les mmes termes que dans les autres ordres
drivs des Chadelya : on ordonne formellement aux khouan :
de rejeter tout raisonnement, comme conduisant lerreur,
et de se laisser en tout guider par les chefs spirituels, conformment
aux inspirations de la foi ; de mpriser la mort, de la
souhaiter mme quand on combat pour Dieu.
Ce que ne dit pas la doctrine crite, mais ce qui cependant
est trs rel, cest que, dans la pense du fondateur de lordre,
comme dans la conduite constante de ses successeurs spirituels,
un des objectifs que se proposent les adeptes de Sid Ahmedben-
Moussa, est la protection des Ksouriens contre llment
nomade. Cette protection, toute religieuse, donne aux faibles
et aux humbles, contre les puissants et orgueilleux Nomades,
____________________
(1) Parmi ces miracles, le plus clbre est celui o Sid Moussa, en
voyage avec ses disciples et prt mourir de soif, fi t jaillir une source en posant
sa main sur un rocher. Étant donn le nom du personnage, Moussa, qui
est Mose, le miracle tait tout indiqu dans une lgende hagiographique.
    
    http://nass.roo7.biz





: 23
: 14/07/2008

: : AHMED-BEN-MOUSSA-EL-HASSANI-MOULEY-KERZAZ    14, 2008 10:10 am

est trop remarquable pour ne pas tre signale, la louange de
lordre. Il y a, en outre, dans ce fait le principe dune rivalit
possible avec une autre congrgation Chadelya du Maroc, celle
des Zianya qui, eux, sadressent surtout llment nomade.
Une autre habitude, particulire aux adeptes de Sid Ahmed-
ben-Moussa, consiste naccepter daliments, de gens
trangers lordre, que sils ont t prpars spcialement
pour eux ; ce nest pas, dailleurs, que ces aliments aient besoin
dune prparation particulire, il suffi t quils aient t
cuits et servis part. Aussi, les Kerzazya, invits un repas o
il y a dj dautres personnes, sexcusent-ils toujours. Quelle
est lorigine et quel est le but de cette singularit ? Est-ce une
obligation liturgique ou un simple usage ? Cest ce que nous
navons pu savoir.
Les khouan de lordre de Mouley-Kerzaz donnent la liste
suivante, comme chane mystique rattachant leurs doctrines
celles des pres de lIslam :
Lange Gabriel. Mohammed. 1, Ali-ben-Abou-Taleb. 2,
El-Hassan-el-Bosri. 3, Hbib-el-Hadjemi. 4, Daoud-et-Ta. 5,
Marouf-el-Kerki. 6, Sari-es-Sakati. 7, ER-DJONEID. 8, Abou-
Taleb-el-Mekki. 9, Ahmed-el-Ghazsali. 10, Mohamed-ben-Abou-
Beker-bel-Arabi. 11, Ali-ben-Arzhoum. 12, Mahmed-Abou-Iazza.
13, Abou-Median-Choaib-el-Andalousi-et-Tlemsani. 14, Abouzidel-
Bostami. 15, Abd-es-Selem-ben-Mechich. 16, ABOU-EL-KACEM-
ECH-CHADELI (1258 de J.-C., 655-56-57 de lH.). 17, Abou-
Abbas-Ahmed-ben-Omar-el-Moursi (686 de lH., 1287-88 de J.-C.).
18, Ahmed-ben-Abd-el-Kerim-ben-Ata-Allah. 19, El-Kebabi. 20,
Es-Saharaoui. 21, Abd-Allah-el Kerafi . 22, Abd-Allah-es-Sakhri,
23, Ahmed-Zerrouk (1494 de J.-C., 899-900 de lH.). 24, Ahmed-ben-
Abd-er-Rahman-es-Saheli(1). 24 bis, Sid-Ahmed-ben-Youcef-el-Miliani
____________________
(1) Ahmed-ben-Abd-er-Rahman-es-Saheli, comme moqaddem des
Chadelya, a t le cheikh (matre, directeur) du grand Sidi Cheikh (Abd-el-
Kader-ben-Mohammed), mort en 1583 de J.-C. (990-991 de lH.), anctre
des Ouled-Sidi-Cheikh (Cheraga et Rraba).
Les descendants de Saheli ont, dans le Tafi lalet, une zaoua trs vnre, et
les Ouled-Sidi-Cheikh, comme les Kerzazya, y vont faire encore leurs dvotions.
345
er-Rachidi. 25, Ahmed-ben-Moussa (vers 1608 de J.-C, 1016-1017 de
lHgire).
Les chefs de lordre qui se sont succds depuis la mort
du fondateur, et qui ont toujours t choisis dans sa famille,
sont :
Mohammed-ben-Djerad, Abd-er-Rahman-el-Hamzaoui, Abd-er-Rahman-
ben-Feldja (Mahmed-el-Ayachi ?), Mahmed-ben-Abd-er-Rahman,
Mohammed-ben-Mohammed-Mouley-et-Hadj (Si Abd-Allah-ben-Abder-
Rahman ?), El-Kebir-Assoun-ben-Mahmed, Ali-ben-Hassoun, Mohammed-
ben-Abd-Allah-Mouley-Djema. Mohammed-ben-Mohammedech-
Cherif-et-Touati, Mohammed-Ali-ben-Mohammed, Mohammed-ben-
Ali-ben-Abd-er-Rahman, El-Kebir-ben-Mohammed (mort en 1881) et Sid
Ahmed-ben-Sid-el-Kebir-bou-Hadjaja, chef actuel de lordre.
Le Dikr des Kerzazya est, en principe, celui des Chadelya,
que Sid Ahmed-ben-Moussa voulut conserver intgralement
; mais, pour bien distinguer ses adeptes des autres
Chadelya, il ajouta lobligation supplmentaire de rciter 500
fois, tous les matins, la premire phrase du Coran : Au nom
de Dieu clment et misricordieux, mais cela nest obligatoire
que depuis le, premier jour de lhiver jusquau dernier de
cette saison.
Les gens exerant une profession manuelle, et ceux dont
le temps nest pas continuellement disponible, ont la facult
de se borner ne prononcer que 100 fois la phrase consacre.
Mais il est de toute rigueur que le Dikr soit articul, selon les
cas, 500 ou 100 fois, sans augmentation ni diminution.
Le prononcer une seule fois en plus, ou en moins, obligerait
le fi dle le recommencer, et cette rptition enlverait
linvocation une partie de ses mrites surnaturels.
Lorganisation constitutive de lordre de Mouley-Kerzaz
est trs forte et trs centralisatrice. Le grand-matre ou cheikh,
a plusieurs khalifas, chaque moqaddem a plusieurs nab. Enfi n,
    
    http://nass.roo7.biz





: 23
: 14/07/2008

: : AHMED-BEN-MOUSSA-EL-HASSANI-MOULEY-KERZAZ    14, 2008 10:10 am

au-dessous des khouan, il y a encore un grand nombre de serviteurs
religieux.
Ceux-ci sont les gens qui, volontairement, apportent des
ziara aux moqaddem, sans cependant rclamer leur affi liation.
Ils ne sont donc pas astreints aux pratiques de lordre, et les
secrets de lOuerd ne leur sont point rvls.
Nous avons dit dj que le grand-matre, rsidant Kerzaz,
tait toujours pris dans la famille du fondateur il est, le
plus ordinairement, dsign par le nom de Mouley-Kerzaz, le
seigneur (matre) de Kerzaz. Seul il a le droit de confrer le
diplme de moqaddem.
La zaoua-mre est extrmement pauvre, ou du moins
passe pour ltre. Cela tient ce que tous les grands-matres,
qui se sont succds dans la direction de lordre, ont rigoureusement
observ, pour eux-mmes, le principe du renoncement
aux biens de ce monde, et ont donn, tous, 1exemple de la
pauvret volontaire. Cette rputation daustrit, de dsintressement,
et aussi de gnrosit, na pas peu contribu la
grande vnration dont cet ordre est lobjet de la part de tous
les fi dles.
Les khalifa sont, quelques exceptions prs, choisis
dans la famille de Sid Ahmed-ben-Moussa. Ils ont un rle
dinspection permanente sur les moqaddem, chacun dans
une rgion dtermine, font de frquentes tournes, vrifi ent
la faon dont se donne lenseignement, reoivent les plaintes
contre les moqaddem et encaissent les ziara destines au
grand-matre et la zaoua-mre.
Ils peuvent, en cas durgence, nommer ou rvoquer les
moqaddem, sous la rserve de la sanction du chef de lordre.
Les moqaddem sont toujours choisis par les khouan, prsents
au khalifa en tourne, et nomms par diplme du grand-matre
de lordre. Ils sont trs facilement rvoqus, lorsquils mcontentent
soit le chef de lordre, soit les affi lis. Contrairement
347
dailleurs ce qui se passe dans la plupart des congrgations
musulmanes, les moqaddem peroivent, leur profi t, les ziara
des khouan, et ne sont tenus prlever, pour le chef de lordre,
quune quote-part laisse leur gnrosit.
Ladmission dun nophyte ne se fait pas en hadra ; le
moqaddem doit, au contraire, se trouver seul avec lui tous
deux se tendent les mains, enlacent leurs doigts et se regardent
fi xement.
Le moqaddem fait jurer laspirant de ne point trahir les
secrets qui lui seront confi s, et dobserver fi dlement toutes
les pratiques de lOuerd. Aprs avoir reu ce serment, le moqaddem
adresse au nophyte une grave et longue exhortation,
puis il lui rvle les prires spciales de lordre, le Dikr, la
rgle, et les divers secrets quil doit garder.
Quand ladmission est demande par une femme, la
crmonie est la mme, sauf que lenlacement des doigts
est remplac par limmersion des mains dans un vase rempli
deau.
Aucun diplme nest dlivr aux simples khouan.
Tous les membres de lordre ont, comme marque distinctive
extrieure, un anneau de fer pass dans leurs chapelets,
anneau dont le diamtre intrieur est un peu plus grand
que celui des grains de chapelet.
Outre ce signe visible, ils ont, comme moyen de reconnaissance
entre eux, plusieurs mots mystiques, connus deux
seuls et quil leur est dfendu de rvler qui que ce soit,
tranger lordre.
Les khouan de lordre Mouley-Kerzaz affectent de se
tenir en dehors des affaires politiques et des soffs locaux.
Le chef dordre et ses khalifas interviennent souvent,
comme arbitres ou conciliateurs, entre les partis rivaux, mais
leur action se borne empcher leffusion du sang.
Le chef de lordre a toujours cherch entretenir de
    
    http://nass.roo7.biz





: 23
: 14/07/2008

: : AHMED-BEN-MOUSSA-EL-HASSANI-MOULEY-KERZAZ    14, 2008 10:10 am

bonnes relations avec les autorits franaises des cercles qui
touchent la frontire marocaine. Nos dissidents des Ouled-
Sidi-Cheikh ont, souvent, il est vrai, trouv refuge et bon accueil
la zaoua de Kerzaz ; cependant la conduite des chefs et
affi lis Ahammediin a toujours t correcte vis--vis de nous,
si toutefois on tient compte de leur indpendance politique, et
de leur action religieuse qui leur impose une stricte neutralit.
Pendant la dernire insurrection, et depuis la mort de Sid El-
Kebir (1881), nos relations avec Kerzaz ont t plus cordiales
que jamais, et le chef actuel de lordre nous a mme offert son
entremise, pour ramener une partie de nos dissidents rfugis
au Maroc.
Lordre de Mouley-Kerzaz a des adeptes dans toutes les
tribus de lEst et du Sud marocain, depuis les Beni-Snassen
jusquau Touat, o la zaoua de Kerzaz possde de nombreux
domaines : les groupements les plus serrs sont chez les Beni-
Guill et les Dou-Menia, et aussi chez les Hamyan (Djamba et
Chafa).
Dans la province dOran, ils sont nombreux dans tous
les ksour du Sud-Ouest ; mais au del du cercle de Sebdou,
ils sont clairsems, et leur limite dextension vers lEst est :
An-Temouchent, Tlemcen.
La statistique offi cielle, donne pour eux :
Province dOran : 62 moqaddem, 2,924 khouan ; soit
2,986 affi lis.
    
    http://nass.roo7.biz
 
AHMED-BEN-MOUSSA-EL-HASSANI-MOULEY-KERZAZ
    
1 1

:
 :: genealogie grand magreb arabe :: saints de l'islam-